Quelles aides financières pour le remplacement de mes fenêtres ?

Une mauvaise isolation de vos fenêtres peut être responsable de jusque 30% des déperditions énergétiques de votre logement, c’est pourquoi il est vivement recommandé de les changer. Vous pouvez pour ce faire bénéficier de différentes aides qui vous permettront de réduire le coût de vos travaux de menuiserie, et dont nous vous faisons état dans cet article.

En mettant en place des fenêtres à isolation thermique renforcée, vous pouvez non seulement réduire vos dépenses énergétiques mais en plus bénéficier de différents financements d’aide à la rénovation énergétique .

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Les particuliers qui changent leurs fenêtres pour du double ou triple vitrage, leur porte d’entrée ou leurs volets peuvent désormais bénéficier d’un taux de CITE de 30%. Ce qui signifie qu’ils peuvent déduire de leur impôt sur le revenu 30% du montant total TTC des dépenses réalisées pour isoler les parois vitrées, sans condition de ressources et sans obligation de réaliser un bouquet de travaux. Les dépenses en question sont plafonnées à 8000 euros pour une personne seule et à 16 000 pour un couple, avec 400 Euros supplémentaire par personne à charge. Ces dépenses doivent avoir lieu sur une période de 5 ans.

Mais depuis janvier 2015, pour en bénéficier, votre professionnel doit obligatoirement faire appel à un professionnel RGE , Reconnu Garant de l’Environnement.

Seules les ouvertures (fenêtres ou portes-fenêtres) présentant un certain coefficient de transmission thermique (U) peuvent prétendre à ce crédit d’impôt :

Celles en PVC présentant un Uw inférieur ou égal ) ,1,4W/m².K (Watt par m² et par degré de différence)
Celles en bois présentant un Uw inférieur ou égal à 1.6 W/m².K
Celles en métal présentant un Uw inférieur ou égal à 1.8 W/m².K
Ce crédit d‘impôt s’applique également à la pose si c’est le professionnel qui vous a fourni le matériau qui se charge de la pose.

Le taux de TVA réduit à 5,5%

Les travaux de remplacement de menuiseries et peuvent également ouvrir droit à une TVA à taux réduit de 5,5% car il s’inscrivent également dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

Ce taux de TVA réduit s’applique lorsque les travaux sont engagés dans des locaux à usage d’habitation occupés depuis plus de deux ans. Il concerne aussi bien la fourniture de matériaux que la main d’œuvre.

L’éco-Prêt à Taux Zéro

Les travaux éligibles au CITE peuvent également bénéficier de l’Eco Prêt à Taux Zéro EPTZ. Sont notamment concernés les travaux d’isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur.

Cet éco-PTZ, qui s’adresse aux propriétaires, permet de bénéficier d’un prêt sans intérêt pouvant s’élever jusqu’à 30 000 Euros pour le financement de travaux d’éco-rénovation.

Deux conditions permettent d’en bénéficier :

Réaliser un bouquet de travaux destiné à favoriser les économies d’énergie
Atteindre un niveau de performance énergétique global minimal

Les aides de l’Anah

L’Anah attribue des subventions aux propriétaires qui réalisent des travaux d’installation ou de remplacement de fenêtres double-vitrage pour les résidences principales de plus de 15 ans, à condition bien sûr que ces travaux soient réalisés par un professionnel.

Cette éco-subvention de l’Anah est réservée aux ménages aux revenus modestes ou très modestes, et représentent 35 à 50% du montant des travaux engagés. Le montant des travaux doit être compris entre 1500 et 20 000 euros HT.

Autour du même sujet

Coût d’une intervention d’un ébéniste
Guide des prix menuiserie extérieure
Guide des prix menuiserie intérieure

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter